Dans la longue série d’interventions incroyables chez TED, il y a celle de James Veitch. Comédien, mais surtout grand geek avec des idées un peu folles.

Dont celle d’aller titiller ceux qui nous envoient des emails non sollicités, le spam étant l’un des grands maux de nos messageries.

D’ailleurs, l’origine du mot spam est un point de culture à part entière, il s’agit d’un sketch des Monty Python sur la base d’une viande vendue en boîte de conserve. L’expression “spam” est reprise par la sphère technologique pour décrire tout ce qui est faux (fausse viande = faux messages).

Que ce soit pour guérir le monde, assurer votre fertilité, être beau / belle, retirer la faim dans le monde, être riche … le spam a de nombreux sujets à couvrir.

Mais le sujet qui va nous intéresser est celui du responsable marketing appelé Solomon qui annonce l’ouverture d’un extraordinaire magasin, impliquant donc de harceler d’emails notre cher James.

Sauf que Solomon ne s’attendait sûrement pas à être sollicité aussi directement par un fan absolu de l’ouverture de ce nouveau magasin …

https://www.youtube.com/watch?v=_QdPW8JrYzQ
Q.

Quand Steve Jobs présentait le tout premier iPhone.

S’il y a bien eu une belle avancée en termes de présentation de produit, c’est celle-ci. La fameuse Keynote de 2007 permet de prendre connaissance d’une bonne partie des astuces de Steve Jobs pour ses présentations.

D’ailleurs, la biographie écrite par Walter Isaacson est un indispensable. Elle permet de bien cerner le personnage et de découvrir à quel point ce dernier était un maître de cérémonie hors pair.

Mais il y a aussi le gourou des présentations à ne pas oublier : Guy Kawasaki. Celui-ci propose dans son ouvrage de quoi enchanter l’expérience client : L’art de l’enchantement: Comment influencer les coeurs, les esprits et les actes.

L.

Les incompétents sont merveilleux. Aimons-les.

S’il y a bien une constante dans le petit monde de la communication, c’est le fait d’entendre râler les équipes de productions lorsqu’un client donne un retour sur une prestation.

De toute façon, il est bête, il n’y connait rien.

C’est bien vrai. Mais peut-être pas tant que ça. Laissons donc David Dunning nous conter une bien belle histoire à propos des personnes incompétentes persuadées d’être formidables.

Il faut perpétuellement se remettre en question et accepter que l’on ait en face de soi, parfois, un expert auto proclamé qui au final n’y connait pas grand-chose.

Ce qui est plus facile à dire, qu’à faire !

Pour compléter la recherche de la vérité, il est possible de partir chez You Are Not So Smart : https://youarenotsosmart.com/2016/04/08/072-why-we-are-unaware-of-how-unaware-we-are/.