Il existe bon nombre de documentaires très bien réalisés concernant Internet. Mais bien peu arrivent à cerner aussi bien l’ambiance électrique des avancées majeures que celui consacré à Aaron Swartz.

Génie, pirate, inventeur, créateur …

On peut aussi résumer la vie de cet informaticien par le terme innovation. Car il s’agit vraiment de cela : innover pour le plus grand nombre.

La plupart de ses inventions sont toujours utilisées aujourd’hui, même si les utilisateurs n’en ont pas conscience.

The Internet’s Own Boy est le documentaire de TakePart consacré à Aaron Swartz. Histoire de découvrir qui il est et pourquoi il s’est donné la mort à 26 ans en 2013.

Co-fondateur du format RSS, co-fondateur de Reddit, militant de l’Internet libre et ouvert, fondateur de la licence Creative Commons … L’activiste s’est suicidé le 11 janvier 2013 alors que la justice le menaçait de plusieurs années de prison et une (très) forte amende.

Son crime ? Rendre accessible à tous la connaissance.

Le documentaire est disponible sur la plateforme Amara, mais aussi sur YouTube dont une version sous-titrée en français se trouve ci-dessous :

Par ailleurs, son blog est toujours en ligne : http://www.aaronsw.com/weblog/.

Bien qu’un peu indigeste sous son format désormais un peu dépassé, un ouvrage incroyable est sorti aux éditions B42 : “Celui qui pourrait changer le monde“.

Ce livre réunit une sélection d’articles de son blog qui permet de mieux cerner le personnage et surtout de prendre une claque de bon sens concernant les évolutions d’Internet. Ce qu’il a écrit il y a déjà plusieurs années reste toujours d’actualité.

C.

Connais-toi toi-même : le MBTI au secours des agences de communication

Dans le petit monde du management, il existe différents types d’équipes. D’un côté, celles où tout va pour le mieux. De l’autre, celles où ça ne va pas si bien que cela.

Il existe toutefois un outil pour repenser les dialogues entre individus afin de travailler mieux ensemble, pour mieux délivrer nos rendus finaux.

Peu importe que ce soit pour concrétiser une campagne incroyable pour des chaussettes ou un Excel pour un business plan, il y a toujours un rapport complexe entre les individus qui travaillent ensemble.

Manager et/ou leader et/ou boss et/ou tyran et/ou ange gardien …

Le Myers Briggs Type Indicator est un test de personnalité (ou pour faire bien : “outil d’évaluation psychologique“) établi selon une méthode qui date de 1962 par Isabel Briggs Myers et Katherine Cook Briggs.

Celui-ci permet d’identifier et de classer les différentes dominantes psychologiques des personnes, le MBTI est une solution pour apprendre à mieux manager ou à mieux être managé.

Il existe 16 grands types de profils applicables pour la plupart des individus. Ces profils sont appelés personnalités et sont classés selon 4 types d’indicateurs :

  1. Orientation de l’énergie
  2. Recueil d’information
  3. Prise de décision
  4. Mode d’action

Il faut parfois prendre du recul avec les profils proposés, mais dans l’ensemble ce test permet de mieux cerner une équipe et de mieux se cerner. Le tout est d’y répondre simplement et sans chercher à tromper le questionnaire.

Car oui, pour établir son profil en ligne, il existe un nombre important de sites pour connaître son sigle. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse dans le modèle MBTI, il n’existe que des probabilités de tomber juste par rapport à sa personnalité.

Voici le site magique pour vous lancer dans votre test :https://www.16personalities.com/fr

Autre information importante à garder en tête, le MBTI est un indicateur d’autodiagnostique. Ce n’est donc pas une science exacte qui ne bougera pas dans le temps. Tout individu évolue selon ses expériences, son type de profil également peut évoluer.

N’hésitez pas à en découvrir les quelques dérives marketing avec par exemple le type de décoration intérieure suggéré selon votre type : https://www.thespruce.com/best-home-based-on-your-mbti-4690090

Ps: merci Wikipédia pour l’article passionnant sur le titre de cet article attribué parfois à tort à Socrate, découvrez donc l’histoire complète de Gnothi seauton.

&.

“C’était mieux avant” : évolution du web design entre 1990 et 2019.

Parfois, la grande excuse du “c’était mieux avant” ressort pour tout et n’importe quoi. C’est particulièrement vrai concernant les évolutions web design entre la naissance du Web et notre usage actuel.

L’ergonomie, l’organisation, les tendances de couleurs … Tout ceci dépend principalement d’une chose : l’évolution technologique. Depuis le départ, le triptyque HTML/CSS/JS a permis de rendre le web toujours plus accessible et facile.

Mais il faut parfois se rappeler que l’on part de très loin pour juger à sa juste valeur une production actuelle.