Dans le petit monde du design, Figma est devenu très rapidement un incontournable. Outre le fait qu’il soit très rapide à assimiler en tant qu’outil, il est surtout pensé pour une utilisation 100% en ligne.

Il existe effectivement des applications desktop pour travailler plus facilement, mais pas encore d’application officielle sur tablette (en dehors du mode miroir pour tester vos créations).

Qu’à cela ne tienne, un designer & développeur du nom de Matías Martínez a pris le temps de créer ce qu’il manquait : une application digne de ce nom pour utiliser les services de Figma nativement, au lieu de passer par un navigateur web.

L’intérêt majeur est de retrouver l’usage du stylet et les polices personnalisées.

Je suis un fan absolu des outils utilisables sur n’importe quel support et ai en horreur les limitations de plateformes. Un outil de création doit être accessible par n’importe quel utilisateur sur n’importe quelle machine, sans quoi, ce n’est qu’un autre moyen d’emprisonner la création de valeur dans un environnement stérile sans sortie possible.

Mais revenons à https://figurative.design/qui permet de s’affranchir des limitations d’une tablette. Vous y retrouverez principalement l’expérience nue de Figma : de la création pure et dure. Mais également les fonctionnalités d’export via iOS, une optimisation de l’interface, des raccourcis à l’écran, les gestuelles d’annulations classiques (la gestion des étapes de créations avec plusieurs doigts à l’écran) …

L’un des conseils les plus pratiques est de passer par la case clavier (Magic Keyboard ou Bluetooth) pour gérer les raccourcis et produire comme sur un ordinateur.

Pourquoi utiliser Figurative sur une tablette au final ?

À cette question, il est simple de répondre tout aussi simplement : pour ne pas être limité à un ordinateur et retrouver la sensation de produire avec un crayon des interfaces utilisateurs.

U.

Utilisez TinyPNG & TinyJPG pour alléger vos images (et soulager le web).

Ayez une rapide pensée émue pour la planète et optimisez vos images.

Bien que ces deux services ne soient au final qu’un seul, que ce dernier soit en ligne depuis bien des années, et qu’il soit encore gratuit … il reste peu utilisé au quotidien.

Avant toute chose ou tout paragraphe de lecture intense, voici le lien vers https://tinyjpg.com qui permet de compresser une image sans se stresser.

Car moi, je suis stressé sur ce sujet. Je vois encore beaucoup trop de fois des images non optimisées pour le web. Pesants des tonnes de CO2, ayant des dimensions à faire pâlir la bâche industrielle qui recouvre la façade d’un bâtiment de 42 étages, ou même prévue pour une impression en ultra haute définition.

Le web, c’est un truc rapide. Un truc même un peu sale : 72 DPI ce n’est pas grand-chose. Il a été créé pour être consommé en moins de 56ko/s.

Mais la résolution de l’image (les fameux DPI) est à mettre en relation avec la définition de celle-ci (largeur x hauteur). Afficher du 4k (4 096 × 2 160 pixels) sur un téléphone mobile n’a pas beaucoup de sens. Surtout si c’est pour être consommé en quelques secondes.

Avec la fibre et la 5G, nos outils oublient que l’optimisation des contenus sera une source de bien vivre ensemble pour les années à venir. Pourtant, ça en vaut la peine.

Déjà que les images sont envoyées sur plusieurs serveurs à la fois, si en plus elles ne sont pas optimisées … ça devient vraiment n’importe quoi.

Il existe des façons de faire pour qu’une image prenne moins de temps à charger à son affichage. C’est un fait et c’est déjà cool. Par contre, si on s’attarde aussi à l’optimiser dès son stockage, on ne pourra qu’être fiers de nous et du geste positif que nous faisons pour l’environnement.

P.

Pourquoi utiliser Firefox Focus comme navigateur sur iPadOS à la place de Safari ?

Le marché des navigateurs est bien plus intéressant aujourd’hui qu’à mes débuts sur Internet. En dehors de celui de Microsoft, il n’y avait pas vraiment de concurrence pour mon système d’exploitation. J’ai vécu de nouveau le cas lorsque j’ai acheté mon premier iPad, il n’y avait que Safari Mobile de disponible.

Les autres sont arrivés progressivement, mais étaient rapidement bloqués par les restrictions de l’écosystème Apple. Toutefois, au fur et à mesure, il y a eu de vraies évolutions avec des fonctionnalités réellement intéressantes.

Je navigue souvent avec Safari, il reste pratique, car je l’utilise aussi sur iPhone et MacBook Pro. Mais la version iPad reste bien moins agréable que la version desktop.

Ceci pour beaucoup de raisons, mais principalement à cause du nombre de traqueurs qu’il laisse encore passer.

J’accepte depuis bien longtemps que toute mon activité en ligne soit traquée et analysée. Mais si je peux encore un peu rêver et imaginer une vraie navigation allégée, alors je le fais.

D’où mon usage ponctuel de Firefox Focus qui vient sauver mon usage des ressources en ligne.

Il porte bien son nom, car il active par défaut le mode navigation privée en retirant l’ensemble des traqueurs des sites web. De plus, l’aspect monotab reste pratique pour se focaliser sur un seul contenu à la fois et éviter la surabondance de sites ouverts en simultané.

Autre avantage, ce navigateur ne garde pas en mémoire votre historique de navigation, vos mots de passe, vos marque-pages et vos cookies. Parfois bloquant pour se connecter à certains sites, mais en utilisant un gestionnaire de mots de passe, on s’en sort au final très bien.