Outils

person in green shirt wearing black knit cap

HaveIBeenPwned : est-ce que votre email a déjà été piratée ?

Internet, c’est un peu le nouveau Far West, en tout cas, c’est souvent décrit comme tel. Je suis assez d’accord avec ça, surtout au niveau des vols sur les grandes routes par des bandits peu scrupuleux qui dérobent vos identités. Outre le coup du Pince Nigérien (qui rapporte toujours plus de 700 000 $ par an), il y a surtout l’exploitation de brèches dans les systèmes d’informations de grands sites. Les white hats peuvent aller à la chasse aux bugs (le fameux principe du bug bounty pour lequel vous êtes récompensés selon les failles trouvées), les grey hats les exploiter un peu et les black hat revendre des données pour faire des choses pas très-très gentilles. Il n’existe aucun moyen proactif sûr pour connaître l’état de votre email, a-t-il déjà été piraté sans que vous le sachiez ? Sûrement. Mais la seule façon de le savoir est de faire confiance à Troy Hunt qui est le fondateur du site HaveIBeenPwned. Ce site regroupe des informations utiles sur différentes failles connues et exploitées par les hackers. Il se charge de collecter l’information pour que vous n’ayez qu’à entrer votre adresse email et à vérifier si celle-ci a été compromise. Les failles proviennent de services tels que SoundCloud, LinkedIn, Facebook, Twitter … ces géants du web qui connaissent aussi des moments de faiblesse. Les données collectées peuvent aller de votre simple adresse email, à votre mot de passe associé et même jusqu’à vos données personnelles complètes (nom, prénom, adresse postale …). Le prix de revente de ces milliers de données peut grimper très haut, c’est une vraie mine d’or pour ceux qui savent comment s’en servir. Spoiler: vous recevez des mails très ciblés de boîtes dont vous n’avez jamais entendu parler ? Bingo, on vous connaît très bien. Bizarre non ?

Compresser (efficacement) un PDF trop lourd grâce à la magie de la ligne de commande

Ceci ne serait pas un de mes espaces de prise de parole sans une petite intervention purement technique. Après tout, ce qui va suivre devrait intéresser bon nombre de mes collègues producteurs de slides. Coucou les marketeux ^^ Car l’ennui avec les slides, c’est que ça finit par peser son poids. Et c’est bien souvent les images qui transforment une présentation légère en sumo à transporter via WeTransfer. Ce gros WeTransfer qui -au final- embête bien tout le monde. Le temps d’envoyer sur la plateforme avec une connexion qui s’avère être trop lente, puis le temps de récupérer le lien à envoyer à son contact, patienter bien longtemps qu’il arrive à ouvrir le lien pour découvrir la présentation. Bref, du temps perdu en données qui transitent et qui polluent. Car oui, plus un fichier est lourd, plus son bilan carbone est important. Autant refaire les choses simplement et prendre le temps de compresser tout cela sans perdre (trop) en qualité d’image. Résultat, il suffit d’utiliser notre ami de toujours GhostScript grâce à l’installation via brew. Direction le Terminal de votre ordinateur fétiche pour installer le package : brew install ghostscript Puis, direction votre dossier avec le fichier à compresser (le input.pdf) pour lancer la commande : gs -sDEVICE=pdfwrite -dNOPAUSE -dQUIET -dBATCH -dPDFSETTINGS=/screen -dCompatibilityLevel=1.4 -sOutputFile=output.pdf input.pdf À titre d’exemple, un PDF de 650 Mo est maintenant un poil plus partageable : 55 Mo. Oui, c’est plutôt sympa et ça va beaucoup plus vite sans perte de qualité flagrante sur les images. C’est trop moche, trop compressé, trop pixelisé ? Ok : Bref, c’est cool.